Les nouveaux engagements de la Municipalité remettent-ils en question le tram Lausanne-Villars-Ste-Croix ? Contredisent-ils la planification du SDOL pour le développement de l’Ouest lausannois ?

 

Nos intentions futures de mobilité appuient la réalisation du tram Lausanne-Villars-Ste-Croix, moyen de transport urbain à fort potentiel. La décision de la Municipalité n’est pas en contradiction avec le SDOL ; elle répond à une vision différente en termes de réalisation. Si le SDOL a planifié le développement urbanistique de l’Ouest lausannois, l’approche des autorités de Bussigny suit les réflexions communes et respecte la densité requise d’habitants-emplois par hectare. Elles mettent la réflexion du SDOL en adéquation avec la volonté des Bussignolais-es.

 

Limiter les bâtiments à 30 mètres de hauteur  répond à la volonté populaire de garder un environnement urbain à faible hauteur constructive à Bussigny, de ne pas disperser ces bâtisses emblématiques dans un environnement urbain sans une réflexion approfondie et une large concertation quant à leur localisation.

 

La Municipalité fera aussi tout son possible pour répondre à la demande en constructions d’utilité publique et en logements divers, mais tout en respectant une croissance démographique limitée à 3’000 habitants supplémentaires au maximum sur les dix prochaines années, ce qui correspond à un rythme de croissance annuel moyen d’environ 3% par année.