Quel est le rôle de la population dans les processus d’aménagement du territoire ?

L’aménagement du territoire est une matière technique qui, par le passé, n’enthousiasmait pas les foules. Cette situation a changé depuis les années 2000 environ, dans le contexte de forte croissance démographique vécu par la Suisse en général et par l’arc lémanique en particulier. Aujourd’hui, face à cet intérêt accru pour les questions d’urbanisation, des efforts particuliers sont entrepris pour expliquer et vulgariser les grands enjeux de l’aménagement du territoire. Le PALM, par exemple, propose un site Internet très fouillé qui présente de manière claire et synthétique les objectifs contemporains de l’aménagement du territoire – www.lausanne-morges.ch.

 

Quoi qu’il en soit, dans le système suisse de démocratie directe, c’est la population qui a le dernier mot. Toute mesure de planification (Plan directeur communal, Plan directeur localisé, Plan général d’affectation ou Plan partiel d’affectation) doit être adoptée par le Conseil communal. A ce titre, ce sont des décisions qui peuvent être combattues par référendum.