«Il faut proposer autre chose que le strict minimum au niveau des infrastructures» à Bussigny Ouest

Le 24 Heures publie le 12 juin 2018 l’article « Un référendum menace l’avenir du Musée Bolo »

La Municipalité de Bussigny, soucieuse d’éviter à Bussigny le sort d’une cité-dortoir, ne partage pas le point de vue du comité référendaire, extrait :

«Il faut proposer autre chose que le strict minimum au niveau des infrastructures», réagit la syndique, Claudine Wyssa. C’est d’ailleurs pour cette raison que le pôle muséo-culturel doit être érigé dans un quartier où 2’500 nouveaux habitants sont attendus entre 2020 et 2030. Visant à animer la vie locale à Bussigny-Ouest, le centre culturel devrait, selon les plans de la Municipalité, aussi apporter une plus-value au reste de la commune. «On a plusieurs salles, mais aucune avec cette vocation», note l’élue. Sans oublier un rayonnement à plus large échelle avec un Musée Bolo nouvelle génération. «On a la chance d’avoir un embryon de musée qui peut être extrêmement porteur pour l’avenir!»
Lisez en ligne l’ensemble de l’article et des points de vue.