Communiqué de presse – La Municipalité de Bussigny pose de nouveaux jalons

Bussigny, le 27 mai 2013. Désormais à Bussigny, tous les acteurs savent à quoi s’en tenir : des bâtiments dont la hauteur maximale est à 30 mètres ; une croissance démographique limitée à 3’000 habitants supplémentaires au maximum sur payday loans colorado springs les dix prochaines années ; et un http://onlinepaydayloansusca.com/apply.html phasage de réalisation en trois temps, afin d’assurer un développement harmonieux de la commune. Placée au cœur de la périphérie Lausanne-Morges, Bussigny suscite de nombreuses convoitises et doit gérer simultanément plusieurs projets. C’est le cadre contraignant posé par la Municipalité d’ici à l’horizon 2025, et dévoilé ce lundi 27 mai au Conseil communal. Une séance d’information à la population est fixée au 17 juin prochain. Après l’échec de l’automne dernier – refus en votation du projet prévu à la rue de l’Industrie, l’exécutif bussignolais a posé ses jalons et entend tenir compte des vœux exprimés par une majorité de citoyen-nes.

 

Suite au refus de la tour, objet des divisions sur l’avenir de la friche industrielle située à la rue de l’Industrie, la Municipalité de Bussigny a mené une réflexion de fond sur l’avenir urbanistique de sa commune. « La Municipalité garde son cap vers une densification raisonnable, mais de manière contrôlée et réaliste par rapport au contexte actuel, » souligne la Syndique Claudine Wyssa. Et d’ajouter : « Nous avons voulu fixer un cadre contraignant dans lequel les propriétaires peuvent présenter un projet de développement urbanistique ; nous clarifions ainsi la situation pour nos interlocuteurs, privés et publics ; et nous répondons parallèlement http://paydayloansusca.com à un souci exprimé par une majorité de notre population. » Dans l’attente de plans en phase de révision (Plan directeur communal et Plan général d’affectation), chaque acteur sait qu’il faut compter avec une Municipalité qui a dessiné de nouvelles limites.

 

Des engagements concrets

Bussigny est au cœur d’une zone de densification à fort potentiel ; l’ambition de l’exécutif n’est pas de freiner une évolution inéluctable, mais d’accompagner une croissance qui donne du sens à la préservation de la qualité de vie à Bussigny. Les projets sont nombreux, certains sont issus d’un temps où les équations ne se posaient pas dans les mêmes termes qu’aujourd’hui. « Nous devons faire comprendre aux propriétaires que s’ils veulent que leur projet ait des chances de passer le cap d’un vote populaire en cas de référendum, ils doivent les revoir en fonction des nouveaux critères fixés par les décideurs politiques, » relève Jean-Daniel Luthi, Municipal à Bussigny en charge de l’urbanisme. « Il fallait prendre des décisions fortes, significatives et cohérentes par rapport à la vision politique de ce dossier arrêtée par l’ensemble des membres de l’exécutif ». Les Bussignolais-es ont davantage pris conscience qu’ils pouvaient peser sur l’avenir urbanistique de leur commune ; ils sont incontournables et jouent leur rôle dans notre système démocratique. Et les frondes citoyennes se multiplient dans le canton ; c’est un fait.

 

Le cadre fixé n’est pas sorti d’un chapeau ; il a fallu tenir compte de l’héritage du passé, des projets présents et ceux qui sont dans le portillon de départ. Les trois clefs qui posent problème : la hauteur des bâtiments ; le nombre de nouveaux venus et le rythme de cette croissance. En édictant la Charte Bussigny 2025, la Municipalité estime y répondre de manière simple et coordonnée. Pour bénéficier des infrastructures de transport et favoriser la mobilité douce – le tram, les liaisons par bus, la fréquence des trains vers Lausanne et Morges, l’amélioration des voies routières, – nous devons aussi développer Bussigny. Nouvelles infrastructures et nouveaux logements vont de pair.

 

En trois phases

Pour la Municipalité, l’enjeu est d’utiliser sa marge de manœuvre politique dans le dossier complexe de l’aménagement du territoire, où s’invitent les conditions-cadre de la Confédération, les règles cantonales, et le cadre posé par la dynamique régionale (SDOL, PALM).

30 mètres

La Municipalité refusera à l’avenir de soutenir tout projet intégrant des bâtiments de plus de 30 mètres sur son territoire, sauf exception dûment motivée.

3000 habitants

Elle s’engage aussi à maîtriser payday loans l’augmentation de la population dans son ampleur en la limitant à 3’000 nouveaux habitants au maximum sur les dix prochaines années.

3 phases

no credit check payday loans

L’échelonnement de cette croissance est essentiel pour la qualité de vie. Ainsi, la 1ère phase couvre les projets project payday review aboutis ou sur le point de l’être, et qui seront réalisés pendant la présente législature jusqu’en 2016 : Jonchets (1ère étape) ainsi que divers projets de petite envergure à différents endroits de la commune, soit de 400 à 500 habitants au maximum.

La 2ème phase s’étend jusqu’à l’horizon 2022-23 ; elle couvre la 2ème étape Jonchets, le nouveau projet en gestation de la rue de l’Industrie, une petite partie du projet Champel, la 1ère étape de Cocagne-Buyère et celle de Bussigny-Ouest, soit un peu plus de deux mille habitants et quelques affectations à usage professionnel.

La 3ème phase se situe au-delà de 2022-2023 ; elle regroupe la suite de projets démarrés dans l’intervalle et de nouveaux projets tels que Rente ou Arc-en-Ciel.

Pour les dix prochaines années, la Municipalité aura ainsi limité la croissance de sa population dans des proportions conformes à ses engagements. Point important : le phasage peut être modifié en fonction de nombreux critères présentant à ce jour des incertitudes, principalement en raison des procédures de onlinepaydayloansusca.com validation, des project payday scam oppositions, des recours ou des décisions des tribunaux sur les points de litige. Ces inconnues ne changent en rien les engagements pris par la Municipalité.

 

Projets publics : appel aux vendeurs

Les enjeux urbanistiques à Bussigny pour les prochaines années sont complexes. La Municipalité va consentir de gros efforts pour les vulgariser et les rendre accessibles à la population. Ces engagements, elle veut les tenir en restant à l’écoute de sa population. La Municipalité veut assumer ses responsabilités face à l’intérêt général et contribuer à lutter contre la pénurie de logements. Elle entend payday advance utiliser son influence afin de répondre aux besoins de la population, notamment en termes de mixité d’habitations – réparties par types de ménages, niveaux de revenus et de loyers. Elle compte aussi réaliser à court terme de petits projets de logement d’utilité publique sur des parcelles en propriété communale, comme En Remanan par exemple. La construction de logements protégés pour personnes âgées voire d’un EMS s’ajoute à ses best online payday loans objectifs. La Municipalité entend réaliser ces nouveaux logements de manière exemplaire sous l’angle écologique et maîtrisée sous l’angle financier. Comme elle dispose de très peu de surfaces propres pour développer des projets propres, l’exécutif lance un appel officiel aux propriétaires de terrain prêts à vendre leur bien.