La Municipalité anticipe l’arrivée de 3000 nouveaux habitants d’ici à 2022 ; qui seront-ils ?

Dans une société où chacun est libre d’aller habiter où bon lui semble, il n’est pas possible ni souhaitable de contrôler entièrement les flux migratoires. Cela dit, la Municipalité possède un certain pouvoir d’incitation dans la mesure où elle peut favoriser certains types de logement plutôt que d’autres, ce qui aura pour conséquence d’attirer certains profils socio-économiques plutôt que d’autres.

 

La Municipalité de Bussigny est attachée au principe de la mixité. Mixité entre logements et emplois afin d’éviter les cités dortoirs ou au contraire les zones de bureau qui se vident entièrement le soir venu. Mixité sociale aussi pour éviter la création de ghettos.

 

La Municipalité utilise sa marge de manœuvre auprès des propriétaires pour que ceux-ci intègrent les exigences de la mixité dans leur programme et dans la typologie des logements choisis.

 

Actuellement, la commune de Bussigny jouit d’un bon équilibre social entre familles aisées et moins aisées, entre suisses et étrangers, entre jeunes et moins jeunes, entre emplois et habitants (avec un léger déficit du nombre d’habitants qui sera corrigé ces prochaines années). La Municipalité veillera à l’avenir à maintenir cet équilibre garant d’un niveau élevé de qualité de vie.